Circuit de Saône-et-Loire

Ce 50ème Circuit de Saône & Loire ouvrait véritablement ma saison routière 2015. Si les courses sur route du mois de février et mars m’ont servi de préparation pour battre le Record de France de l’Heure, je me suis venu sur cette course avec une grosse envie de me retrouver dans un peloton. J’avais confié mes ambitions à Direct-Vélo à la veille du grand départ.

Circuit de Saône-et-Loire

« Ce sont les coureurs qui font la course »

J’ai été surpris par mon coup de pédale dès la première étape. Même dans les bosses, je me sens bien. Pour preuve, je bascule avec le 1er groupe d’une quarantaine de coureurs après le Col des Chèvres. Je pense que j’ai capitalisé de la fraîcheur mentale et physique grâce à un début de saison sage en terme de courses mais aussi en terme de grosses sorties épuisantes pour l’organisme. Lors de la 2ème étape, j’ai fait 100km d’échappée, ce qui est excellent pour le moral. Malheureusement, durant ce Circuit de Saône-et-Loire, la chance n’a pas souri aux attaquants. Toutes les étapes se sont finalisées par un sprint massif. A qui la faute ? Pas au parcours (toujours usant), mais plutôt au niveau très homogène présent cette année et aussi à l’organisation de plus en plus professionnelle des équipes engagées. Toutes ont un sprinteur et avaient intérêt à rouler sur la fin…Comme on dit, ce sont les coureurs qui font la course !

Malgré tout, j’ai fait une fringale lors de la 4ème étape (demi-étape du samedi après-midi), cela ne m’étonne pas beaucoup. Je n’avais pas fait d’aussi longues sorties depuis presque 2 mois et mon système énergétique n’est pas encore conditionné pour faire 150km. Cela m’aura remis sur de bons rails, avec près de 600km en 4 jours.

Les prochains dossards…

La suite du programme est sympathique : Championnat Rhône-Alpes piste les 1er et 2 mai à Lyon Tête d’Or + GP Delorme à Liergues (69) le 3 mai.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *