Pourquoi j’ai choisi le STAB de Roubaix ?

ROUBAIX… Il y a des lieux, comme ça, qui donnent des frissons… En plein hiver, lors de ma première visite dans cette petite cité, décorée de maisons en briques, le feeling est immédiatement passé. Comme lors d’une belle rencontre, je me suis senti intrigué par cette atmosphère si particulière. J’ai ressenti que de grands moments de l’Histoire du vélo sont inscrits ici.

Il est 21h45 quand j’arrive à Roubaix et que je me couche à la veille de découvrir ce qui m’intéresse le plus : le vélodrome couvert, nommé le « STAB » en souvenir de l’ex-champion du Monde sur route Jean Stablinski. L’accueil à l’hôtel est plus que sympathique et ce n’est pas une rumeur, les gens du Nord ont le sens de l’hospitalité.

10h : j’entre dans le vélodrome. De l’extérieur, l’infrastructure est belle. Le STAB s’est posé juste à côté du vélodrome en béton, ici même où la mythique classique Paris-Roubaix désigne son vainqueur chaque année. Nous passons par le tunel réservé aux coureurs et qui débouche sur la piste. Et là…je trouve l’inspiration. C’est lumineux, calme et sans imperfection. Ca donne envie de pédaler. Je ne tarde pas à satisfaire mon excitation en faisant tourner les roues quelques instants plus tard. Première impression : j’adore ! Moi qui attache énormément d’importance aux sensations, je crois que c’est une belle aventure qui débute. Le dessin de la piste me convient bien, c’est très personnelle. Je me projette déjà quelques mois plus tard pour ma tentative et à partir de cet instant, mon staff et moi décidons que je tenterai de battre le Record de France de l’Heure sur cette piste de 250m.

L’accueil réservé sur place a été excellent par Sébastien Notin et Germain Riberprey, les 2 chefs de piste. Ils sont présents, motivés et font preuve de professionnalisme. Les petits détails feront la différence… Sébastien et moi avons couru sous le même maillot du comité Rhône-Alpes il y a quelques années. Pas dans le même discipline bien sûr car ses grosses cuisses étaient destinées aux épreuves de sprint et vitesse. J’ai même une petite anecdote. En 2005 à Hyères, avant le départ de la course aux points des France, Séb me prête sa roue avant Io…avec laquelle je vais gagner le titre. Souvenir sympa !

Le complexe du vélodrome offre de belles installations pour le cycliste soucieux de faire le métier. Salle de musculation, salle de récupération (cryothérapie et sauna), atelier. Tout est pensé pour le confort du sportif. 

Le Nordistes sont des gens ouverts. En plus d’aimer le vélo, ils sont aimables. En bonus, les filles sont jolies ! Ce n’est pas pour rien que Miss France 2015 est originaire du Nord Pas de Calais !!!

Vous comprendrez donc mieux pourquoi j’ai choisi d’aller si loin de St Etienne pour mon challenge. J’ai la chance de pouvoir m’entraîner sur des vélodromes couverts à Bourges et Genève dans de bonnes conditions. Mais au STAB, je me sens comme sur « coussins d’air » et presque chez moi… Il existent des pistes plus proches, mais j’ai laissé parler mon intuition !

Vous serez présents le 11 avril pour vivre l’aventure ?

Lien vélodrome Roubaix STAB : http://velodrome-couvert-roubaix.com/ et sur Facebook : https://www.facebook.com/pages/Stab-v%C3%A9lodrome/347071478665020?fref=ts

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *