Dijon-Auxonne-Dijon

Pas trop de vent hier sur la plus vielle classique de calendrier français. Le départ est rapide et j’intègre un groupe de 16 échappés. Plusieurs coureurs favoris sont à l’avant et j’ai cru qu’on allait aller loin, mais c’était sans compter sur les quelques équipes piégées (Toucy, Roanne) qui ont mis en route pour faire fondre notre avance (qui s’est élevée jusqu’à 3’10). Notre groupe d’échappée s’est cassé et nous nous sommes retrouvés à 6 puis à 2… Nous sommes repris à 12 km de l’arrivée. Et c’est au sprint massif que la victoire s’est jouée. Victoire de Drujon (Toucy). Je termine tranquillement en vue du Tour du Loir-et-Cher qui commence mercredi. 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *