Tour du Nivernais Morvan et suite des festivités

Le Tour du Nivernais Morvan représentait ma reprise officielle en compétition sur la route. Au menu, 4 jours de course et 5 étapes (600km environ). Des routes assez usantes et qui offrent de belles batailles. Moi, je suis là pour faire des kilomètres et retravailler le rythme en course.

Dès la première étape, je suis allé au charbon en me glissant dans un coup en début de journée puis en roulant pour l’équipe car nous étions piégés. Je prends un bon éclat à 25km de l’arrivée. Les autres étapes, je ne me mets pas trop en valeur, même si j’essaie d’être actif et de prendre les échappées. Je profite du rythme élevé du peloton pour bien retrouver des sensations et prendre de la force. Nous sommes massés tous les soirs (40 à 50′) et je fais attention à la récupération. Le staff est au petit soin pour nous (ravitaillement avant la course, après l’arrivée, mécanicien pour laver et entretenir les vélos). Pas de problème avec mon poignet, je ne ressens pas de douleurs, mis à part une fatigue musculaire sur l’extérieur de la main.

Anecdotique… : je me fais « chipé » ma place de lanterne rouge au classement général à l’issu de la dernière étape (remportée par mon coéquipier Renaud Piolie). Même si ce n’est pas très valorisant, je m’en était fait un petit objectif….:)

Après un bon entraînement lundi, lendemain de la course, et un peu de récupération/affûtage sur la fin de semaine, j’aborde le championnat de France avec beaucoup de motivation. Tout peu arriver ! Sur ce circuit plat, cela risque de rouler très vite. Nous partons jeudi, direction donc Saint Amand les Eaux, pour reconnaître le parcours et se concentrer.

A suivre !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *