6 Jours de Grenoble

Ces 2 premières soirées m’ont mis les jambes autour du cou, puisqu’avec un braquet de 50×15, à plus de 53km/h de moyenne pour les américaines, ça fait de la cadence ! Il faut dire que cela fait 1 an que je n’avais pas roulé sur une piste en bois et que les sensations mettent toujours un peu de temps à revenir.

La journée du coureur se présente ainsi :

-compétition de 20h à 1h30 de matin, pendant laquelle on s’alimente en boisson et gels ou barres énergétiques. Les épreuves sont entrecoupées de spectacles, cela nous permet de récupérer. 

-douche + repas léger (sandwiches) juste après la fin des épreuves. Le mécanicien descend les vélos au box (un vestiaire atribué à chaque coureur ou à une paire) sous la piste et dégonfle les boyaux. 

-coucher vers 2h30 du matin. On ne sort pas de boîte de nuit pourtant LOL.

-lever vers 10h30-11h. Repas léger à midi.

-décongestion musculaire à la piste vers 16h. 20′ à 35′ pour délier les jambes avec un braquet d’échauffement (50×16 en général). Certains se font ensuite masser les jambes.

-repas principal vers 17h30. 

-17h52 café Nespresso…(cette année j’ai craqué et apporté la cafetière de la marque pour boire du bon café !)

-Habillage en cycliste vers 19h30 (cuissard d’américaine, maillot des 6 Jours), massage chauffant

Et voilà, pendant 6 jours…

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *