Kreiz Breiz et la saison continue

Je me suis rendu en Bretagne en avion pour limiter les temps de trajet. Cette course était ma reprise après ma coupure sans vélo et ça n’allait pas être évident. L’avantage est que j’ai fait un peu de jus pendant ces quelques jours de repos. C’est la période où on voit la différence entre les coureurs qui ont beaucoup couru depuis le début de l’année et ceux qui sont plus frais (parfois à cause d’une blessure ou d’une méforme en début de saison, ce qui les a obligé à ne pas rouler pendant une certaine période). Du coup, le samedi, lors de la 1ère étape je termine dans le peloton. Ca roule vite, malgré le profil breton…
Le dimanche matin, nous partons du vélodrome « tout temps » (on peut y rouler même s’il pleut du fait du revêtement spécial) de Cleden-Poher. Sous une petite pluie. Mes jambes n’étaient pas au top. Je termine à 1′ du peloton. L’après-midi, je me retrouve dans le bon groupe devant. Nous escaladons le fameux « Mûr de Bretagne », une rampe à faire fuir les non-grimpeurs…Je termine 32ème de l’étape en ayant pu être actif.
Le lundi, dernière étape, j’essaie de me glisser dans la première échappée et suis les coups du km0 au km25. Mais rien ne part. Du coup je reste au chaud et j’abandonne une fois arrivé sur le circuit final pour ne pas m’entamer. Le bilan est bon, les sensations reviennent bien.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *